La Taverne de Sma et Cherad
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ra'Akaran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ondine
Discrète, mais attentive...


Féminin Nombre de messages : 123
Age : 54
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Ra'Akaran   Dim 10 Mai - 15:43

Comme dans tout, il faut toujours un équilibre...
Je me suis décidée à présenter un de mes persos, le dernier en date.

Vous allez donc avoir le plaisir et l'honneur de suivre l’œuvre, la vie, "l'épique" de Ra'Akaran, khajiit de son état
. study





Citation :
Mon cher Ra'Akaran,

Si tu lis cette lettre, c'est que je ne serai plus. Je t'ai fait promettre avant notre départ de ne l'ouvrir qu'en cas extrême, et je sais que tu tiendras ta promesse

Nous partons demain à l'aube pour ce voyage dont nous parlons depuis si longtemps
Traverser le nord d'Elsweyr, Cyrodil et enfin arriver en Bordeciel

La première partie de notre voyage ne devrait pas être trop difficile. Elsweyr, nous serons chez nous. Cyrodil, et bien, les impériaux ne devraient pas entraver notre route. Nous aurons plus à craindre des bandits et voleurs qui trainent ici et là en quête de quelques trésors. Mais nous saurons les maîtriser.Deux guerriers comme nous ne se laissent pas intimider si facilement. Notre apprentissage depuis notre plus jeune âge par les plus grands maîtres d'arme et nos entrainements, jour après jour, dans les conditions les plus extrêmes, ont fait de nous à notre tour deux maitres de guerre. Nous nous connaissons tellement bien que nous savons ce que l'autre va faire et comment, ce qui nous donne une force peu commune.

Il nous restera à passer la frontière de Bordeciel. Comptons alors sur notre talent de furtivité. Nous n'aurons guère d'autre choix. Ce ne sera pas chose aisée, nous le savons tous les deux. Et annoncer à ces Nordiques que nous venons les aider dans leur lutte ne suffira pas à les amadouer.
J'ai fait transporter déjà quelques affaires personnelles dont nous aurons besoin sur place. J'ai pris sur moi de faire un tri pour toi dans ce qui pourra t'être utile. Car tu n'as même pas pensé à ça. Tu as trop de colère, mon ami. Elle te fait oublier les choses élémentaires, tu en oublies même ta raison. Mais je la comprends, comme je comprends ta peine. La perte de ceux que tu aimais lors de cette grand guerre a été ta plus rude épreuve, je le sais.

Nos affaires seront déposées dans une petite maison  entre Rivebois et Blancherive. C'est une maison que je tiens de famille, construite par mon grand-père, lorsqu'il a voulu s'établir en Bordeciel. Il l'avait appelée "Onboro", qui, en ancien dialecte, signifie à peu près "Terre d'espoir".
Elle est simple, mais nous y trouverons des lits et surtout, de quoi nous chauffer. Mon grand-père n'a malheureusement pas pu y rester. Les Nordiques sont persuadés que tous les khajiits sont des fourbes et des voleurs.
Et mon grand-père n'a jamais réussi à les faire changer d'avis. Ces gens là ont la tête dure. Alors il est revenu en Elsweyr, parmi les siens.

Bonne chance, mon ami. Tu vas devoir atteindre seul notre but. Mais n'oublie pas que je t'accompagnerai, d'où que je sois.

Do'Kenari











A suivre... study


Dernière édition par Ondine le Sam 23 Mai - 17:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Discrète, mais attentive...


Féminin Nombre de messages : 123
Age : 54
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Ra'Akaran   Jeu 14 Mai - 14:58

19 Vifazur 4E201

Mon ami, je n'ai pas de mot pour te dire mon chagrin. Nous savions tous deux que cela pouvait arriver un jour, à toi comme à moi, mais cela n'enlève pas la douleur de ta perte.
Puisque tu n'es plus là pour partager cette aventure avec moi, et pour te faire vivre encore, je te dédie ce journal

Cela fait quatre jours que je suis en Bordeciel. Non.... Cela fait plus longtemps, mais je ne me rappelle plus.

J'ai été arrêté à la frontière par une patrouille impériale. Je faisais une halte pour me restaurer et me reposer un peu. Je m'étais installé près d'un groupe de nordiques, espérant profiter  de la chaleur de leur feu de camp tout en restant à distance. Les impériaux ont surgi de nulle part. Ils ont emmené tout le monde. J'eus beau leur clamer que je n'étais pas nordique, que cela se voyait quand-même! Rien n'y a fait. Ils nous ont fait monter dans leur charrette et la route a défilé de longues, longues heures. Nous nous sommes arrêtés dans un endroit appelé Gué du Sombreflot. Là, ils ont tendu une embuscade à des soldats sombrages. Et ce furent d'autres prisonniers qui ont rejoint notre groupe. Un de ces prisonniers a été baillonné. J'ai entendu qu'il s'agissait d'Ulfric Sombrage.
Ulfric, à qui je devais me rallier. Mes espoirs s'envolaient.

Des jours se sont écoulés avant que nous n'atteignions la ville d'Helgen. Là, un triste sort nous attendait. Nous étions tous promis à la hache du bourreau. Lorsque ce fut mon tour de poser la tête sur le billot, la hache déjà levée prête à tomber sur mon cou, nous avons entendu un grondement, un rugissement ni humain ni animal. Le bourreau a arrêté son geste. Et nous avons vu surgir cette chose, énorme, monstrueuse. Elle s'est posée sur un toit et a craché du feu. Un dragon! Te rends-tu compte? Un dragon, ici! Ce fut la débandade, la panique, partout. Je me suis enfui en suivant un soldat sombrage.

Nous nous sommes réfugiés dans le fort. Quelques impériaux ont bien essayé de nous barrer la route, mais nous avons pu en venir à bout, et trouver enfin une sortie.
Ralof, ce soldat qui m'a sauvé, m'a emmené jusqu'à Rivebois, où réside sa soeur. Elle m'a fourni quelques provisions, et m'a demandé de prévenir le jarl de Blancherive afin qu'il envoie des  soldats pour les protéger. Ralof, quant à lui, est reparti à Vendeaume, siège des Sombrages.
Je me suis mis en quête de la maison dont tu m'as parlé. Sur le chemin, un bandit, des loups.Ne peut-on se déplacer dans Bordeciel sans avoir à sortir son épée? Il semblerait que non.
Je l'ai trouvée, endroit paisible, lieu de repos, à l'écart de tout. Je bénis ton grand-père. J'ai trouvé également les effets que tu y avais fait porter. Grand merci mon ami d'avoir pensé à ces détails dont je ne me souciais plus, dans ma hâte d'assouvir ma vengeance.







Après une bonne nuit de sommeil, je suis retourné à Rivebois. Ce petit village est ravissant. Les habitants sont aimables, et ne ressemblent pas à ces barbares sanguinaires que l'on nous avait décrit.

Le petit commerçant du coin, chez qui je faisais quelques achats, m'a dit s'être fait voler un objet de famille, une griffe dorée. Je me suis proposé pour aller lui chercher. Elle se trouvait dans un ancien tombeau nordique, le Tertre des Chutes Tourmentées.

Je n'imaginais pas voir ce que j'y ai vu. Des bandits, il y en avait, certes. Mais aussi, tu ne me croirais pas, des morts vivants, gardiens nordiques du tombeau, des draugr. Nous n'avons jamais rien vu ni rien entendu de tel en Elsweyr. Ils sont redoutables et j'ai dû faire preuve de toute ma patience et ma ruse pour en venir à bout. Au fin fond de ce tombeau, j'ai trouvé un mur, et en le regardant, j'ai senti un mot de connaissance me pénétrer. Mais je t'avoue que je ne sais pas quoi en faire.
Il se passe vraiment des choses étranges ici, et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises. En tout cas, j'ai ramené sa griffe au commerçant, qui m'en est maintenant éternellement reconnaissant.

Le forgeron de Rivebois m'a enseigné quelques coups de main. Chez nous, nous n'avions pas à nous occuper de ces tâches. Nos armures et nos armes étaient fabriquées et entretenues par nos serviteurs.
Nous ne nous préoccupions que de politique et de guerre. Ici, il faut que je m'en charge moi-même. Et je pense que j'aurai encore d'autres choses à apprendre,...






J'ai entendu dire que dans la ville de Morthal, il y avait des chevaux courageux et robustes. Je m'y suis rendu. J'y ai acquis une magnifique monture, nommée Kjald, pour 1000 pièces d'or. Impossible de négocier, les nordiques sont durs aussi en affaire.
Là-bas, encore des histoires étranges, de vampires cette fois, que j'ai réglées à la demande du jarl de la ville. Par les lunes jumelles! Y-a-t-il un seul endroit tranquille ici, où la vie s'écoulerait sereinement?
La guerre a-t-elle laissé tant de traces, qu'elle soit encore perceptible vingt ans après?





A suivre... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Discrète, mais attentive...


Féminin Nombre de messages : 123
Age : 54
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Ra'Akaran   Jeu 14 Mai - 15:04

27 Vifazur

La luminosité est magnifique et les paysages n'en sont que plus beaux... lorsqu'il ne pleut pas.
Avant de rentrer, j'ai fait un détour par Solitude. Un triste spectacle s'y déroulait. L'exécution du garde qui permit à Ulfric d'entrer dans la ville et "d'assassiner" Thorig, le haut roi .  
Mais était-ce vraiment un assassinat, ou bien un combat à la loyal? Ulfric est un jarl, pas un brigand. Ou bien nous sommes-nous trompés sur son compte?
La population a l'air unanime, le garde est coupable de toute façon. Mais comment aurait-elle agi? Aurait-elle interdit l'accès de la ville à un jarl? Pas sûr.
Je retournerai à Solitude, et essaierai de me faire une idée plus précise.

Sur le chemin du retour, j'ai traversé des étendues de tapis blancs, sous une poussière blanche qui tombait du ciel. La neige! L'air était glacial!.





Je vais me fabriquer une nouvelle armure, plus épaisse. Ma tenue d'apparat d'Elsweyr ne suffit pas ici. Pas assez chaude, mais aussi pas assez robuste. Les combats ici sont d'une violence inouïe. Ce que nous avons appris depuis notre enfance n'est guère utile. Ici, pas de tactique, pas de bataille rangée, pas de tenue à observer dans le port de l'épée. Ici, il faut ruser, se faufiler, être patient, pouvoir amortir les coups, et taper fort, très fort. Encore une chose à apprendre.

Je me suis procuré une carte de Bordeciel. Je compte traverser la province avant de me rendre à Vendeaume.
Après ce que j'ai vu depuis le peu de temps que je suis ici, entre le côté somme toute chaleureux de certains habitants, et les aventures pour le moins étranges que j'ai vécues, je pense que cette province vaut qu'on s'y attarde. Et cela me laissera le temps de réfléchir.

J'ai trouvé des livres ici et là. Je vais rester quelques jours à Onboro pour les lire, et en profiterai également pour ranger un peu la maison avant de reprendre la route.


A suivre ... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ra'Akaran   Aujourd'hui à 14:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Ra'Akaran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La taverne du Poulpe. :: Bethesda ::  Skyrim...Le sien ;) -
Sauter vers: