La Taverne de Sma et Cherad
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Guadeloupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Poulpe
Le "Patron". Barre-bar...


Masculin Nombre de messages : 2467
Age : 56
Localisation : Toujours là où bat le coeur des hommes...
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: La Guadeloupe   Ven 22 Déc - 0:05

Nul doute, qu'en tant que Français, nous serons amener à y séjourner de temps à autres, voire souvent.

Petit résumé rapide sur la situation de la Guadeloupe dans les années qui nous interessent.


Le 18ème siècle : marqué par les guerres contre l'Angleterre pour la conquête des îles de l'arc Antillais

L'économie des Antilles commence à devenir prospère, même si ce phénomène est moins significatif en Guadeloupe.
La Guadeloupe est très mal administrée, les gouverneurs successifs n'ont même pas jugé utile de créer un port d'eau profonde capable d'accueillir les gros navires marchands.
La Martinique en possède deux : Saint-Pierre et Fort Royal.
Le gouverneur des Antilles, jusqu'à là établi sur l'île de Saint Christophe, préfère s'installer en Martinique plutôt qu'en Guadeloupe.
La Martinique devient le siège du "Gouvernement Général des îles du Vent". Cette dernière concentre l'essentiel du trafic maritime et dit-on même, s'accapare des meilleurs esclaves.
Jusqu'à la Révolution, la Guadeloupe sera administrée par son île sœur.
La réussite économique de îles de l'arc antillais attire la convoitise des Anglais. Toutes les guerres européennes, essentiellement franco-anglaises, vont se transporter dans les Antilles.
Jaloux de la richesse des colonies françaises, la Guadeloupe et ses dépendances furent attaquées régulièrement par les anglais.
En 1691 les Anglais tentent une première intrusion en Guadeloupe. Sous les ordres du Général Codrington ils débarquent facilement en Guadeloupe qui n'était, contrairement à la Martinique, aucunement fortifié.
Finalement chassés ils reviennent en 1703 sous le commandement du fils de Codrington. Mieux armés, les Anglais sont bien près de s'emparer de la Guadeloupe mais la maladie et la résistance rencontrée les font une nouvelle fois renoncer.

1756 - 1763 : Guerre de Sept ans

En 1759 les Anglais reviennent pour prendre possession de la Guadeloupe. Basse-Terre, Saint-François, Sainte-Anne et Gosier sont incendiés, les plantations dévastées et des milliers d'esclaves sont capturés et emmenés à Antigua.
Après trois mois de combats et de résistance héroïque, la Guadeloupe capitule le 23 Avril 1759.

1759 - 1763 : occupation de la Guadeloupe et de la Dominique par les Anglais
L'occupation anglaise fut économiquement bénéfique pour la Guadeloupe.
L'île va pouvoir s'administrer toute seule, la Martinique étant demeurée française.
La Guadeloupe connaît un formidable essor.
Les anglais créent un nouveau port qui deviendra plus tard Pointe-à-Pitre, ils ouvrent des routes, favorisent le développement des plantations de canne, importent massivement des esclaves (plus de 18 000 !).

1762 : les anglais s'emparent de la Martinique.

1763 : l'occupation anglaise prend fin avec le "Traité de Paris".
La guerre de Sept Ans s'acheva officiellement en 1763.
Le 10 février de cette même année, le traité de Paris fut signé entre la France, le Portugal, l'Espagne et le Royaume-Uni.
Par ce traité, l'Angleterre confortait sa suprématie coloniale et obtient le Canada, le Sénégal, les vallées américaines de l'Ohio et du Mississipi, les îles de la Dominique, de Grenade, de Saint-Vincent et de Tobago.
La France cédait également la Louisiane à l'Espagne.
Par contre elle recouvrait la Guadeloupe et la Martinique (tout en reconnaissant la souveraineté anglaise sur Saint-Vincent et la Dominique) pour conserver le monopole français du sucre.

1763-1769 : A nouveau française, la Guadeloupe est administrativement séparée de la Martinique.
L'essor économique se poursuit sous le gouvernement de NOLIVOS.

En 1769 la Guadeloupe est à nouveau rattachée à la Martinique.
A partir de 1770 la culture du caféier est introduite. Très exigeante en main-d'œuvre, elle va encore accélérer l'arrivée de nouveaux esclaves.
Ce n'est qu'en 1775 que la Guadeloupe retrouve à nouveau son autonomie.

1782 : Les Antilles sont à nouveau le théâtre d'opérations navales entre les anglais et les français. Le 12 avril, la flotte française commandée par le Comte de Grasse est anéantie dans le canal des saintes par les bâtiments anglais de l'amiral Rodney.

1783 : Le traité de Versailles reconnaît l'indépendance des États-Unis. La France s'octroie les îles de Tobago et de Sainte-Lucie.

En 1784 la règle de l'exclusif est enfin assouplie afin de permettre aux nouveaux citoyens des États-Unis de commercer avec la Guadeloupe.

En 1787 elle est dotée d'une "Assemblée Coloniale" dont les attributions sont surtout fiscales.
La Guadeloupe compte alors 73 000 esclaves pour ... 14 000 blancs !


..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Guadeloupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [En vol] Vol au dessus de la Guadeloupe
» 747-300 Corsair atterrissage en Guadeloupe
» [Guadeloupe] Vol en Cessna 172 SP
» ballade en guadeloupe
» 2012 de Roland Emmerich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La taverne du Poulpe. :: L'ancien forum : " La taverne du Poulpe" POTBS. Désormais en lecture seule et allégé de ses images, icones etc.. :: Loin des dangers de l'océan... :: autres sujets navals-
Sauter vers: