La Taverne de Sma et Cherad
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gom Jabbar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Guybrush Threepwood



Masculin Nombre de messages : 97
Age : 45
Localisation : Dans le pétrin, comme d'hab
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Ven 5 Oct - 23:31

Le long trajet menant jusqu’au secteur Shadow Men se passa sans encombres. Tout juste quelques tentatives d’interceptions, vites oubliées avec la disparition de leurs protagonistes. Les 3 pilotes me guidèrent jusqu’à une base que je ne connaissais pas. Elle avait dû être construite durant ma longue absence. Je fus accueilli par Marekh Grahok en personne.

- Content de vous revoir parmi nous, Commandant.
- C’est donc ici que vous vous cachez, Gouverneur.
- Oui, cette base n’est pas référencée dans la navigation centrale, et j’y resterais le temps que vous meniez à bien votre mission. Nous aviserons de ce qu’il convient de faire une fois que vous aurez retrouvé les rebelles.
- Bien, Gouverneur. Avant de repartir, je vais remplacer ce vaisseau archaïque par un thargo escort identique à celui que je pilotais auparavant, je serais ainsi beaucoup plus efficace pour la traque.

Le Gouverneur me regarda avec un petit sourire.

- Je pense que vous allez partir avec beaucoup mieux. Les vaisseaux standards ont certes été renforcés depuis la défaite du 10197, mais nous avons également eu autre chose.
- Autre chose ? C'est-à-dire ?
- A vrai dire, je n’en sais rien. La veille du 10197, un énorme container est arrivé de Tharga, à votre destination. La suite des évènements ne vous a pas permis de venir le récupérer, malheureusement, mais nous l’avons toujours.
- Et vous ne l’avez pas ouvert ?
- C’est absolument impossible, l’ouverture requiert une identification biométrique unique, la vôtre. Suivez-moi.

Nous prîmes un couloir débouchant sur un grand hangar spatial. Un container de taille imposante se trouvait dans un coin. Je fis face à l’objectif de l’identificateur biométrique. « Scan en cours…. Identification valide… Commandant Rinakh Vrourk… ouverture autorisée. »
Les faces du container s’abaissèrent une par une jusqu’au sol. C’était bien un vaisseau, mais je n’avais jamais rien vu de la sorte. Son apparence ne laissait aucun doute, un pur appareil de combat offensif.

Le Gouverneur reprit la parole.

- Je vois qu’on vous a soigné, Commandant. Vous êtes le premier à avoir ce type d’appareil. J’en avais entendu parler, mais c’est la première fois que j’en vois un. Nul doute qu’il vous sera très utile pour traquer les rebelles.

Je ne répondis pas, trop absorbé par une observation détaillée de l’astronef. Voilà qui allait changer bien des choses face aux chasseurs lourds des rebelles.

- Maintenant, Commandant, il est temps de partir traquer ces misérables, vous devez être pressé d’essayer cette merveille.
- A vos ordres, Gouverneur.

Je m’approchai du sas, qui s’effaça devant moi. L’aspect intérieur était assez similaire aux autres appareils Thargoïdes. Mais le poste de commande était très différent. Une sorte de bulle bleutée flottait au milieu du cockpit, et rien d’autre. Comme je m’en approchais, elle m’engloba. J’étais à présent au centre, comme suspendu, et je sentis mon esprit communiquer avec chaque parcelle du vaisseau, avec chacun de ses équipements, comme si j’étais devenu le vaisseau. C’était du pilotage sensoriel, comme les vaisseaux Thargoïdes précédents, mais très amélioré. Plus aucun contact n’était nécessaire, et la sensation procurée par la bulle était particulièrement agréable. Plus rien à voir avec la quinzaine d’électrodes qu’il fallait s’apposer pour piloter les générations précédentes. Le vaisseau décolla docilement et je franchis le sas. Enclenchement des moteurs de croisière, l’accélération était impressionnante. Je partis en direction de l’Alliance, seul.

J’entrepris alors de ratisser tous les systèmes, afin de collecter un maximum d’informations sur tous les pilotes. Il fallait que je déniche tous les protagonistes du 10197, afin d’organiser ce qui ne serait rien d’autre qu’une terrible vengeance. Quand à ceux qui me seraient inconnus, j’aviserais suivant l’humeur du moment. Bien entendu, la moindre hostilité à mon encontre déclencherait une riposte immédiate, je n’avais pas l’intention de faire de la diplomatie. Alors que je traversais le système Veliaze, un signal m’avertit d’un message du Gouverneur.

- J’écoute.
- Commandant, nous avons reçu une com d’un diplomate de la faction Xénos, un certain Diploblork. Après discussion, il souhaite que nous restions neutres envers eux. Etant donné que nous avons visiblement les mêmes ennemis, nous sommes tombé d’accord. N’entreprenez donc aucune action à l’encontre des Xénos.
- Bien, je laisserais donc les Xénos tranquilles, c’est noté.
- Fin de com.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guybrush Threepwood



Masculin Nombre de messages : 97
Age : 45
Localisation : Dans le pétrin, comme d'hab
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Lun 8 Oct - 22:19

De toute façon, les quelques parias suicidaires qui me prenaient pour cible suffisaient à mon entraînement au maniement de mon nouvel appareil. Lors de la traversée du système Gateway, une base attira mon attention, Seattle, estampillée « G.I.R.L. ». Un cri de rage m’échappa. Le G.I.R.L. était présent lors de la bataille du 10197. Dès que je fus à portée, les tourelles de défense automatiques firent feu sur moi. Quelques coups de canons bien ajustés les firent taire. Personne ne sortit. La base devait être inoccupée, pas de chance pour cette fois. Je repris la direction d’Anlave, fief des DgS, une autre faction qui participa au 10197. Soudain, dans Enfaol, mon scanner me signala un vaisseau en approche : GIRL.Lord_Nogard. Je ne le connaissais pas, celui-là, mais le préfixe était largement évocateur de ses intentions probables. Je fis demi-tour dans sa direction. La rencontre fut brève, les 2 vaisseaux en vitesse de croisière se croisèrent en une fraction de seconde. Un scan rapide m’indiquât un puma lourdement équipé. Mes ennemis devenaient visiblement de plus en plus puissant, raison de plus de les éliminer avant qu’ils ne nous surpassent. Les 2 vaisseaux se rapprochèrent à moindre vitesse. Quand le puma fut suffisamment proche, je fis feu, une brève rafale en guise d’avertissement, volontairement à côté de la cible, mais accompagnée d’un nanotraceur qui se ficha dans l’épaisseur du blindage, laissant un petit trou similaire à ceux que faisaient régulièrement les micro-météorites, indécelable. Il ne répliquât pas. Après plusieurs passages à bonne distance, il partit. Il venait sans doute aux informations quand à mon équipement. Je ne le poursuivis pas, nous aurions largement le temps de nous retrouver plus tard. L’écran des traceurs indiquait maintenant un petit point clignotant intitulé « GIRL.Lord_Nogard » sur fond de carte galactique. Celui-ci ne pourrait plus se cacher. Je repris mon vol en direction d’Anlave.

Une fois sur place, malgré de nombreuses allées et venues, je ne vis pas l’ombre d’un DgS. Le seul signe d’activité était les tourelles de leur base, Fraser, que je calmais aussi rapidement que celles de Seattle. Je finis par perdre patience et repris ma progression en direction de Groombridge 34, un système que je savais assez fréquenté, et qui, de plus, hébergeait le fief du G.I.R.L. Pas plus de succès que dans Anlave. Soit les pilotes me fuyaient, soit je n’avais pas de chance. Devant le peu de rencontres dans les lieux de passage habituels, je décidai de tenter ma chance dans des zones bien plus reculées, on ne sait jamais. Prochaine étape prévue : Castor. Trajet sans encombres majeures jusqu’à Gretiay, hormis les salutations d’usage aux quelques Parias qui semblaient décidément ne pas tenir à la vie. C’est alors que la vue d’un indicatif sur mon écran de communication inter-systèmes m’emplit d’une haine effroyable : ELF.Annie_Voduil. Elle était présente le 10197, et c’est de son vaisseau que les derniers coups fatals pour mon vaisseau étaient partis. Elle se trouvait à Luyten 674-15, et se dirigeait sans doute vers sa base de LP 658-2. Mon vaisseau fit demi-tour et se rua en avant de toute la puissance de ses propulseurs. La course mortelle commençait. Elle sauta vers -21°1377 au moment où je traversais Wolf 294, mon intuition quand à sa destination était vraisemblablement exacte. De plus, elle avait forcément observé ma trajectoire à distance, et n’allait pas traîner en route. Mon arrivée dans HD 36395 et la sienne dans YZ Canis minoris furent quasiment simultanées. L’étau se resserrait et ma vision était désormais rouge sang. Arrivé dans LP 658-2, je mis le cap sur Scott, et ma cible apparut sur mon scanner. Encore quelques K… Mais cette damnée nonne parvint à docker peu de temps avant mon arrivée sur place. J’explosa de rage et me passa les nerfs sur les quelques vaisseaux qui passaient à proximité. De toute évidence, elle ne sortirait plus de là tant que je serais dans le secteur. Elle ne perdait rien pour attendre, et je serais d’autant plus furieux la prochaine fois. D’une humeur massacrante, je repris la direction de Castor, en éradiquant tout se qui passait à ma portée, quelle que soit la faction. Je ne repris mon calme que devant le spectacle grandiose qu’offrait la configuration stellaire de Castor. Là non plus, je ne fis aucune rencontre. Je n’allais pas rester devant l’hyperjump à attendre l’hypothétique passage d’un pilote, il me fallait retourner vers le centre de la galaxie, je finirais bien pas croiser à un moment où un autre les pilotes que je recherchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guybrush Threepwood



Masculin Nombre de messages : 97
Age : 45
Localisation : Dans le pétrin, comme d'hab
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Lun 8 Oct - 22:30

Info pour les nouveaux lecteurs de cette petite histoire :

La partie ci-dessus est la dernière qui fut publié sur le forum de Gateway. Jusqu'à lors, tout le récit s'appuyait sur les aventures du personnage "in game", même si je l'ai légèrement remanié avant sa publication ici-même. Etant donné que j'ai dû abandonner ce personnage bien trop tôt, tout ce qui suivra sera le fruit de l'imagination de votre serviteur. Veuillez m'excusez d'avance si les publications à venir ne sont pas assez rapides, je suis en train de les écrire Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guybrush Threepwood



Masculin Nombre de messages : 97
Age : 45
Localisation : Dans le pétrin, comme d'hab
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Mer 10 Oct - 22:33

Je pris la direction de Soleil, un système particulièrement fréquenté, qui renfermait de plus une base intéressante, le « Couvent de la Sainte Huile » Fief des pseudos-pacifistes moines Elf-Hic. Lors de mon passage dans Groombridge 34, un de ces fameux moines fit son apparition sur mon scanner, ELF.Samo_Boitoto, qui m’était inconnu. Il volait droit vers moi. Je fis de même, sur mes gardes en souvenir de la très relative sympathie des mes rencontres précédentes avec cette confrérie. De plus, ils n’avaient jamais caché leur aversion pour les Shadows-Mens, représentant du malin à leurs yeux. Le vaisseau apparut en visuel, un Raven lourdement armé, il ne venait visiblement pas pour me livrer des fleurs.

Premier passage proche, j’expédie discrétement un nanotraceur qui fait mouche. Il ne semble pas décidé à engager le combat. Au troisième passage, j’envoie un brève salve en sa direction, histoire de tâter le terrain. Comme s’il n’attendait que ça, un déluge de feu s’abat instantanément sur mon vaisseau. J’amorce des manœuvres d’évitement tout en répliquant furieusement, mais il se révèle largement supérieur, mon bouclier n’est plus qu’un souvenir en quelques secondes. Mon vaisseau commence à partir en lambeaux, je fais front et me jette droit vers mon adversaire, mais je n’ai pas le temps de l’atteindre. Mon Crab explose violemment tandis que je porte instinctivement les bras devant mon visage pour me protéger.
Curieusement, je n’ai pas ressenti l’explosion. Je reprends mes esprits et constate que je n’ai absolument rien. Je suis toujours enfermé dans la bulle bleuté qui flotte maintenant dans le vide intersidéral, au milieu d’une nébuleuse de débris. Le raven se déplace lentement, contemplant le spectacle. Il passe si près que je peux voir le visage de son pilote, qui ne semble pas m’avoir remarqué. La bulle doit disposer d’un système de camouflage. Il finit par repartir.

Je fis un rapide bilan de la situation. J’étais certes vivant, mais enfermé au milieu de nulle part sans aucun moyen de me déplacer. Tout cela n’était guère brillant. Quand un mouvement attira mon attention : deux débris se dirigeaient l’un vers l’autre, ils s’approchèrent jusqu’à se toucher, et s’assemblèrent avec une faible lueur. Un troisième débris pris la même direction et s’assembla avec les deux précédents. Les minutes qui suivirent furent un véritable ballet de débris qui reprenaient peu à peu leur place d’origine. Je finis par me retrouver de nouveau dans mon vaisseau entièrement reconstitué. L’écran principal indiquait : « Reconstruction terminée, nouvelles données intégrées ». J’effectuais une inspection visuelle détaillée de mon cockpit, et constatait qu’il était identique à l’original, à l’exception de certaines jauges qui affichaient maintenant des valeurs supérieures aux précédentes. « Il apprend de ses échecs ! ». Chaque fois qu’un adversaire penserait le détruire, il ne ferait que le rendre plus puissant et plus résistant. L’avenir m’apparut alors des plus engageants. Je repris immédiatement mon vol, je devais rencontrer d’autres ennemis redoutables au plus vite.


Dernière édition par le Ven 12 Oct - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guybrush Threepwood



Masculin Nombre de messages : 97
Age : 45
Localisation : Dans le pétrin, comme d'hab
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Ven 12 Oct - 22:09

Pendant le voyage vers le système Soleil, je ne fis aucune autre rencontre importante, hormis quelques anicroches avec des autochtones peux accueillants, qui rejoignirent rapidement leurs ancêtres. J’avais renoncé à laisser des ennemis peu puissants abattre mon vaisseau après avoir consulté les données techniques du Crab. Celui-ci s’inspirait en fait directement de la technologie du vaisseau qui l’abattait ainsi que de ses équipements offensifs pour évoluer. Plus l’adversaire était puissant, plus l’évolution était efficace pour lui résister à l’avenir. Je naviguais sans but précis dans l’immense système Soleil quand mon scanner m’informa de l’approche de deux vaisseaux. Je poursuivis ma route, feignant de n’y prêter aucune attention. Quand ils furent à portée, le scan m’indiquât deux simples Banshee avec un équipement de base, deux jeunes pilotes inexpérimentés, inutile d’engager le moindre combat. Ils restèrent d’ailleurs prudemment à bonne distance. « Deux curieux » pensais-je. « J’aurais bien le temps de les affronter plus tard, quand ils auront progressé ». Ils ne me suivirent pas longtemps. Je me rendis au Couvent de la Sainte Huile, espérant croiser quelque représentant de mes grands amis ELF-Hic. Le seul signe d’activité fut le feu nourri en ma direction par les tourelles de défense de la station. Les dommages insignifiants qu’ils causaient à mon bouclier ne m’incitèrent même pas à chercher à éviter leurs tirs. Après plusieurs heures d’attente infructueuse, je repris ma promenade dans le système. Mon scanner lognue distance émit soudain un bip, accompagné par l’affichage d’un point rouge : GIRL.Aken
Celui-là, je le connaissais, un des protagonistes du 10197, et pas du genre simple spectateur ! La colère monta subitement en moi et je lança le Crab de toute la puissance de ses propulseurs droit vers lui. Le scan rapproché m’indiquât un Y-Wing bardé de canons plus gros les uns que les autres, tous parés à tirer. « L’heure n’est pas au dialogue diplomatique, visiblement ». Dès qu’il fut à portée de tir, j’entendis un message radio.

- Salut, c’est bien ici, la soirée grillade ?

Il accompagna la fin de sa phrase d’une avalanche de tir en ma direction, je fis de même. Les trois quarts de mon bouclier s’évaporèrent en un dixième de secondes, tandis que le sien ne descendit qu’à peine. Le nanotraceur avait cependant atteint sa cible, c’était l’essentiel. Les deux vaisseaux se croisèrent à pleine vitesse, j’aperçu un instant la tête hilare de mon adversaire. « Il s’amuse, en plus ! ». Les croisements de vaisseaux se succédaient, et mon appareil était de plus en plus mal en point, je n’avais plus de bouclier, et ma coque commençait à se fissurer. Un autre message radio arriva à mes oreilles.

- Ton vaisseau fume trop, ça nuit gravement à la santé.

Ce message décupla ma rage « Ca mon bonhomme, tu me le payeras très cher… ». Mais il était trop tard, mon vaisseau se disloqua peu après tandis que j’entendis un dernier message radio moqueur de mon adversaire.

- Ha non, garçon, trop cuite pour moi, cette viande ! J’en veux une autre !

Je fus à nouveau dans ma bulle entourée de débris, il ne me restait plus qu’à patienter un peu. Mon adversaire partit en faisant des tonneaux de victoire, tandis que je l’observais d’un air sombre, très sombre.

Quelques heures plus tard, j’étais à nouveau aux commandes de mon vaisseau. Le blindage s’était renforcé, et le bouclier et l’armement avaient gagné deux classes. Il ne me restait plus qu’à visiter une concession suffisamment pourvue dans une zone pas encore ennemie, ce qui commençait à se faire rare, pour tirer partie de ce nouveau niveau d’équipement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guybrush Threepwood



Masculin Nombre de messages : 97
Age : 45
Localisation : Dans le pétrin, comme d'hab
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Sam 13 Oct - 23:24

Je pris ensuite la direction de Véga. En passant dans Epsilon Indi, je fis un détour vers la « Taverne d’Annie », lieu traditionnel de dépravation des humains. La seule chose traditionnelle fut l’accueil chaleureux des tourelles de défense de la station. Pas de chance pour cette fois. Je poursuivis ma route.

Dans Ross 154, un point sur mon scanner attira mon attention : XE.Cheradenine. Je pris sa direction, non pas dans le but de l’affronter car un accord de non-agression nous en empêchait, mais parce que j’étais curieux de voir son vaisseau, le fameux Predator, qui semblait faire partie des plus puissants que l’on pouvait rencontrer dans la galaxie. Il devait être à peu près dans le même état d’esprit que moi car il se dirigeait lui-même dans ma direction. Nous stoppâmes à faible distance l’un de l’autre. Il prit l’initiative d’ouvrir le dialogue par radio.

- Salutations, Monsieur Gom Jabbar.
- Salutations.
- J’étais curieux de voir ce fameux vaisseau inconnu qui alimente toute les conversations du moment.
- Tiens, les humains parlent donc de moi ?
- Il faut dire que vous ne passez pas particulièrement inaperçu avec ce… comment le nommez-vous, d’ailleurs ?
- Il s’agit d’un Crab.
- Un Crab, bien, il semble particulièrement agressif.
- C’est sa vocation, c’est un chasseur de combat.
- Et qui projetez vous donc de combattre, si ce n’est pas trop indiscret ?
- C’est particulièrement indiscret, Monsieur Cheradenine.
- Navré, mettons que je n’ai rien dit.


Un message rouge apparut sur un des écrans du Crab.

- Monsieur Cheradenine, pourriez-vous dire à votre IA de cesser de tenter de s’introduire dans les données de la mienne ? Elle n’en a pas les capacités techniques, de toute façon.
- Atzo, s’il te plait…
*Veuillez m’excuser, Cheradenine, les communications entre IA non ennemies sont d’usage, habituellement, et elles sont toujours pacifiques. Ceci dit, le language de l’IA du Crab m’échappe totalement, effectivement*
- Un language qui t’échappe totalement ? Ca semble difficile à concevoir.

Une autre voix se fit entendre.

- Ami Cherad’, j’ai déjà entendu parler de ce genre de vaisseau, et il semble qu’ils proviennent d’une autre galaxie, avec une autre technologie.
- Une autre galaxie, ami Z’ker ?

Je repris la parole.

- Votre ami dit vrai, ce vaisseau vient de Tharga.
- Du monde des Thargoïdes ? Le passage a pourtant été fermé il y a longtemps !
- Il y a tant de choses que vous autres humains ignorez… Je dois vous quitter, à présent, j’ai une mission à accomplir. A bientôt, Monsieur Cheradenine.

Je remis les propulseurs du Crab en route.

- Pourquoi m’avoir communiqué des informations aussi importantes au sujet de votre vaisseau ?
- Parce qu’à ce que j’ai cru comprendre, vous n’avez pas beaucoup d’amis dans la galaxie, vous non plus.

Cheradenine sourit à ses mots.

- Vous ne croyez pas si bien dire. A bientôt, Monsieur Gom Jabbar.

Cheradenine regarda longuement le Crab s’éloigner. Le drone se tenait à ses côtés, nimbé d’un champ orangé.

- Ce Gom Jabbar est curieux… et inquiétant, n’est-ce-pas, ami Cherad’ ?
- Rien de ce qui est d’origine Thargoïde n’est rassurant, ami Z’ker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gom Jabbar   Aujourd'hui à 18:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Gom Jabbar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La taverne du Poulpe. :: L'ancien forum : " La taverne du Poulpe" POTBS. Désormais en lecture seule et allégé de ses images, icones etc.. :: Récits divers et variés... :: Souvenirs de Cheradenine...et d'autres pilotes.-
Sauter vers: