La Taverne de Sma et Cherad
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Naruto...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Grouf
Claviphage à ses heures...


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : hein? ou ça?
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Naruto...   Dim 18 Nov - 1:57

Oh? Une partie pour les anciens gatewayens?

Bref, petite présentation de ce qui va suivre (et un petit rappel par la même occasion)

Les Dragons Sanguinaires était une guilde de puissant guerrier suivant un code très strict: le Bushido. (Le Background)
Naruto, jeune recrue DgS, se voit isolé sur une planète. Lorsqu'il réussit à repartir, il découvre que sa guilde n'est plus. Il tient un genre de journal de bord qui relate sa quête de savoir sur l'étrange disparition de ses congenères. (Les rapports de DgS_Naruto)
Par la suite, il sera amené à s'infiltrer sur la planète Fraser, base des DgS, pour mieux comprendre la raison de tout ceci. (Naruto sur Fraser)
Enfin, devenu drogué et à moitié fou, Naruto se crée un double: Kagemusha.
Les objectifs de ce double maléfique restent obscurs, mais amènent Naruto à rejetter l'héritage DgS et à renforcer son pouvoir.
Il est accueilli au sien du MAL, mais n'en reste pas moins fou, violent, et incontrolable. (Premier Contact)



Le RP écrit s'arrète là...
La plupart du temps, il ne s'agira que d'un copier/coller exact de ce que j'avais publié sur Area, puis sur le forum de Gateway.
Si j'en trouve la necessité, j'y apporterais quelques légères modifications.

Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grouf
Claviphage à ses heures...


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : hein? ou ça?
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Naruto...   Dim 18 Nov - 2:08

BACKGROUND

Le convoi filait dans l’espace, composé de trois cargos et escorté par deux chasseurs moyens. Tout se passait bien. Les marchands se réjouissaient, rien ne leur était arrivé depuis leur départ, et ils avaient en plus réussi à détourner les contrôles de l’Empire. Et un contrôle de l’Empire aurait été le pire pour eux, car ce n’étaient pas vraiment d’honnêtes marchands, mais plutôt des contrebandiers paisibles, s’arrangeant avec les autorités quand il le fallait, payant pots-de-vin et services de mercenaires pour arriver à leurs fins : faire du profit.
Mais l’Empire ne se laissait pas facilement amadouer, alors il fallait éviter un maximum ce genre de "complications".

Encore une fois, je surveillais mes scanners : Rien. C’était parfait. Dans le cockpit de mon chasseur, je me laissais aller doucement à la rêverie. L’espace était parfaitement dégagé, il n’y avait rien à craindre. Je pensais à Aenlasias, ma douce compagne, qui était en ce moment même dans le cargo chef de formation avec mon fils et mon frère. Encore une demi-journée, et on se retrouverait enfin tous ensemble…
-«de chef transporteur aux escorteurs, de chef transporteur aux escorteurs ! répondez »
Le brusque message m’avait fait comme un coup de marteau dans le crane. Je repris vivement mes esprits et répondis :
« -ici escorteur 1, j’écoute.
-ici escorteur 2, j’espère que vous avez une raison valable de nous déranger ! »
Ca, c’était Amos, un vieux bourlingueur qui avait traîné sa bosse dans tous les systèmes possibles et imaginables, il maîtrisait au moins une vingtaine de langue, et se débrouillait dans au moins vingt de plus. De plus, il pilotait comme un dieu le tas de ferraille qui lui servait de chasseur. Je l’avais vu une fois combattre et c’était vraiment impressionnant : en moins de 5 minutes, il avait éliminé tous ses ennemis, et n’avait reçu aucun tir, cependant, tous ses canons avaient grillé. Un tir par ennemi, mais quel tir ! Il avait tiré sept fois, à chaque tir, un chasseur tombait, ainsi qu’ un des ses canons. "Les malheurs du bricolage" m’avait-t-il dit…

« -Chef transporteur aux escorteurs, nous allons bientôt longer un nuage de gaz, soyez vigilant, on ne sait jamais…
-pas de problème, répondit Amos, si y’a un crétin qui se pointe, je l’explose !
-on compte sur vous en cas de problème, et c’est pour ça qu’on vous paye…
-On risque vraiment d’être attaqué maintenant ? risquais-je.
-Rien n’est moins sûr, p’tit gars, alors ouvre l’œil !
Une attaque de pirates ? c’était vraiment le dernier truc que je voulais qu’il nous arrive…et pourtant…
-Ici chef transporteur, nos scanners captent des signaux dans le nuage, ils approchent rapidement, soyez prêt à les recevoir !
-Hey, y’en a combien ? que je sache si j’économise mes canons…
-On ne sait pas encore…bon sang, ils sont au moins dix, et il y a une frégate !
-Ok ok, on va faire ce qu’on peut…

Le combat ne dura pas une éternité, ils arrivaient en formation et la première salve de missiles toucha de plein fouet les cargos auxiliaires. Nous n’eûmes pas le temps de faire quoi que ce soit, ces deux la étaient perdus…Lorsqu’on arriva au combat, j’eut le temps de descendre 2 chasseurs avant que ma centrale énergétique d’armement ne soit HS. Quant à Amos, il envoya ses missiles " spécial zone d’effet " dans la formation et put ainsi détruire trois autres chasseurs. Mais le combat tourna rapidement en leur avantage. Il ne restait plus qu’une solution : la fuite…nous mîmes les boost à fond, et bizarrement, ils ne cherchèrent pas à nous poursuivre…les deux cargos auxiliaires devaient leur suffire…

C’est ce qu’on a cru jusqu'à ce qu’on arrive à proximité d’une planète isolée. De derrière la planète ont émergés 6 autres chasseurs. Ils avaient du être prévenus par leurs collègues. Toujours est-il qu’après un bref échange de tirs, le cargo chef était salement amoché, les moteurs fumaient comme pas possible, et apparemment les tourelles automatiques étaient mortes…En désespoir de cause, le chef transporteur envoya un dernier message disant que le seul espoir de s’en sortir vivant était de tenter d’atterrir sur la planète…puis silence radio absolu. J’ai vaguement vu l’épave de Amos disparaître dans la couche nuageuse, puis je me suis retrouvé seul…avec 5 chasseurs pirates qui me chargeaient.
Je balançai toutes les fusées éclairantes que j’avais, histoire de les déstabiliser un peu, puis je me lançai vers la planète.

Arrivé dans les couches inférieures de l'atmoshpère, je captai un message du chef transporteur:
« -Escorteurs ! Si vous m’entendez, venez immédiatement aux coordonnées suivantes, notre cargo s’est posé en catastrophe, et les pirates tentent une attaque au sol pour ne pas détruire la cargaison ! On ne tiendra pas longtemps, on a piégé quelques coursives, et barricadé les autres ! Je répète, on ne tiendra pas longtemps ! L’énergie restante provient des générateurs de secours ! Ils commencent à entamer la coque avec des foreuses ! C’est le bordel ici, dépêchez-vous ! ……….S’ensuivit alors une monstrueuse cacophonie de parasites...

-Alors p’tit gars ? Ça va ? Ils ont encore besoin de notre aide, non ?
-Amos !
-Ouais mon gars ! Bon, allez on y va ! »
Après 5 minutes interminables, nous arrivâmes au-dessus du crash. Une petite plaine au milieu de collines verdoyantes. Le cargo gisait comme un cadavre d’une bête massive, et tout autour s’agitaient des dizaines et des dizaines de petit points. On repéra en première cible les véhicules posés ça et la. Le peu d’énergie qui restait à mon vaisseau fut déployé dans les canons basses intensités et je commençais à mitrailler tout ce qui bougeait au sol. Amos, quant à lui, disposant encore d’assez d’énergie pour ses canons lourds, ouvrit le feu sur les véhicules et les détruisit un à un. En deux passages, tout était réglé. Les restants ne pouvaient plus appeler de renforts ni se défendre contre nous. Ils se précipitèrent à l’abri relatif du cargo. Fou de rage, je posais mon vaisseau et allais prêter main forte aux éventuels survivants du cargo suivi de près par Amos. Un pistolet mitrailleur dans chaque main, j’arrosais de balles toutes zones où je croyais voir un ennemi. Mon coéquipier, armé d’un fusil à pompe, faisait également le "ménage " avec moi. Je pensais que s’il y avait des survivants, ils se seraient réfugiés dans les postes de commandements, de loin l’endroit le plus défendable en cas d’invasion. Je courais donc comme un fou à travers ces couloirs et coursives plus ou moins étroites en vidant mes chargeurs sur ce qui se présentait. Plus j’avançais, et plus des bruits de combat me parvenaient. J’avais eu raison, la bataille se déroulait bien dans le poste de commandement et dans la salle de briefing. Je courais encore lorsque je m’aperçus que les tirs avaient cessé…je m’arrêtai net pour écouter…plus un bruit…Craignant le pire, je m’élançai pour arriver brusquement au milieu de pirates ! Sans attendre une seconde, je tirai…pris totalement au dépourvu, les hommes tombèrent comme des mouches. Trois s’écroulèrent sans comprendre, les deux suivants n’eurent que le temps de pointer leurs armes avant que je les crible de balles. Ils étaient tous mort… je sentis une présence derrière moi. je me retournai au moment où une énorme détonation survint, et je vis un dernier pirate être projeté contre le mur ou il resta appuyé, puis s’écroula dans une flaque de sang.

Amos se tenait appuyé contre le chambranle de la porte, essoufflé, en train de recharger son fusil.
-tu cours trop vite pour moi p’tit gars ! Et c’était ma dernière balle !
-Merci, mais on a pas fini ici…
Lorsque j’arrivais dans ce qui avait été le poste de commandement, je n’en croyais pas mes yeux. Un véritable carnage. Ils étaient tous là, tout le personnel et toute ma famille, ils étaient tous là, mais ils étaient tous morts…Le sol était inondé de sang, les murs criblés d’impacts de balles, les écrans défoncés, la barricade de sièges, de tables, était éventrée, et encore fumante…Une odeur de métal fondu et de chair grillée flottait dans l’air…et tous ces cadavres…

J’étais fou ! Fou de rage ! De haine ! De colère ! Mes yeux, mon esprit embrumé dans les taches rougeoyantes du feu et du sang ! Je tremblais, je ne contrôlais plus rien. Toute ma vie ! Mes raisons de vivre étaient mortes dans ce voyage. Je n’avais plus rien…plus rien que la haine et la vengeance !
-Hey p’tit gars, ça va aller ? demanda Amos, doucement.
-Non, et ça n’ira jamais plus ! hurlais-je.
Il n’ajouta rien, je lui en étais reconnaissant. Il me restait donc encore un peu d’amitié alors…

Une heure après, après avoir bougé nos vaisseaux de quelques centaines de mètres, j’appuyais sur le détonateur…Une gigantesque explosion secoua la terre lorsque l’épave du cargo s’envola en fumée. Le souffle brûlant généré me fit pleurer. Ou alors était-ce tous mes souvenirs qui se consumaient dans cet enfer…
Je restais sur cette colline, contemplant l’incendie qui dévorait tout ce que j’avais aimé. Pendant de longues heures, assis en tailleur ou à genoux, je réfléchissais, ou je tentais de réfléchir…Ma haine était là, bien présente et me faisait l’impression d’un ouragan de feu dans mon âme.

Au matin, je fus réveillé par Amos, qui me hurlai de me préparer car on allait avoir de la visite. Il avait repéré sur ses scans des mouvements qui pourraient être des vaisseaux pirates. Il s’avéra en effet que les pirates allaient tenter un nouvel assaut. Mais il fallut attendre la tombée de la nuit pour qu’ils débarquent.
Un genre de gros camion sur répulseur fit son apparition derrière une colline avoisinante, suivit par un genre de buggy. Ils s’arrêtèrent à bonne distance, et une bonne cinquantaine de soldats descendirent des véhicules. Amos, pendant ce temps, était monté dans son vaisseau et les deux canons encore opérationnels pivotèrent doucement pour se mettre dans l’axe des attaquants. J’avais sorti de ma soute des vieux trucs encombrants qui me servirent à faire un semblant de barricade. Mais je savais pertinemment que notre maigre défense ne ferait pas le poids, surtout s’ils avaient des armes de destruction lourdes.

Ils avançaient prudemment et s’étaient divisés en trois groupes. Amos lança une salve qui se perdit dans la colline d’en face, puis une deuxième qui explosa au milieu du premier groupe, plusieurs corps furent éjectés, un se releva, en feu, et parcourut quelques mètres puis s’écroula, sans vie. Ce fut le signal et les pirates attaquèrent. Oubliant toute prudence, je sautai sur ma barricade et tirai des rafales au jugé. Je vidais deux de mes chargeurs en hurlant, ce qui ne servit strictement à rien sinon à faire du bruit. Ma dernière balle atteignit cependant un homme à la tête. Les balles sifflaient autours de moi, les traits d’énergie faisaient flamber les herbes, puis une nouvelle salve d’ Amos explosa en projetant des morceaux dans tous les sens. Une autre alla désintégrer les véhicules. Les pirates se précipitèrent en tirant tout ce qu’ils pouvaient. C’est à ce moment là que j’eus l’idée de me planquer un minimum. Je pris un gros fusil d’assaut que je posais sur la barricade, et je lâchais des rafales par intermittence. Plusieurs hommes s’affalèrent. Je lançais une grenade qui en tua encore deux autres. Je ne sais pas d’où venaient ces pirates, mais ils paraissaient vraiment stupides. Ils tombaient comme des mouches mais continuaient d’avancer comme des zombies. Une partie de l’escouade qui attaquait ne semblait pas avoir d’arme. Mais lorsqu’ils approchèrent suffisamment, je vis qu’ils avaient des vieilles armes archaïques. Des épées et des sabres ! Ravi, je les laissais approcher en me concentrant uniquement sur ceux armés de pistolets ou de fusils. Au moment ou le dernier tomba, je remarquai que les épéistes étaient tout proches. Je repris mon pistolet mitrailleur et en descendis deux. A cours de munitions, je pris un des sabres qui traînaient pour me défendre tant bien que mal. Etrangement, il me parut excessivement léger et maniable. S’ensuivit alors un combat au corps à corps. Mais malgré leurs nombres, je les tuais sans trop de difficulté. Mon sabre laissait des sillons de sang dans leurs rangs. Le sentiment de puissance que me donnait cette arme était inquiétant, mais c’était l’instrument parfait pour me défouler et laisser couler ma haine…
Et puis, je me rendis compte que Amos ne participait plus au combat, ignorant le coup de taille qui m’était destiné, je me ruais vers son vaisseau. Au passage, je tranchais une tête et enfonçais ma lame dans le ventre d’un autre qui tentait de me frapper. Arrivé auprès d’Amos, il gisait affalé contre l’aile de son vaisseau, avec son fusil à pompe à coté de lui. Sans hésiter, je plantais le sabre dans le sol, récupérais le fusil et le déchargeais sur les imprudents qui s’approchaient. La puissance exceptionnelle de cet engin faisait gicler les malheureux à plusieurs mètres. Sans aucune pitié, j’attendais qu’ils se trouvent à moins d’un mètre de moi pour presser la détente. Les voir être repoussés ainsi, me procurait une sensation violente. Les traînées de sang sur l’herbe me détendaient. Ce rouge écarlate sur ce vert sombre, accentué par un coucher de soleil sanglant. Tout dans l’environnement me donnait envie de tuer, de répandre le sang de ceux qui avaient détruit ma vie…de les éliminer tous jusqu’au dernier !

Une fois entouré de cadavres, je reprenais doucement mes esprits.
-hey, p’tit gars, t’as fait du bon boulot j’crois !
Je me précipitais vers Amos, il avait le visage livide, et deux profondes entailles dans les côtes et dans la jambe.
-tu sais quoi ? Je crois que j’ai jamais vu quelqu’un se battre aussi bien avec des flingues et un sabre ! tu devrais t’entraîner…
-Dis pas de conneries, j’avais pas trop le choix…
-Ecoute-moi, je vais bientôt laisser ma peau ici. Et je vois bien que t’as envie de faire payer les salauds qui ont fait tout ce bordel. Tu veux te venger, et c’est normal. Mais avant, tu dois t’entraîner et trouver des gens qui pourront faire de toi quelqu’un de bon. Parce que tu te bats magnifiquement à pied, mais avec ton vaisseau, tu vaux pas un crédit !
-Je sais déjà tout ça…mais chez qui aller ? je ne connais personne…
-Les Dragons Sanguinaires… eux seuls te laisseront libre de ta voie, si tu acceptes de suivre la leur. Ce sont d’excellent combattants, et leur code d’honneur est strict mais juste. Ils t’entraîneront bien, je te le promets…
-Mouais, faut voir…
-un dernier truc, p’tit gars, prends mon vaisseau, vu l’état du tien, il pourra même pas sortir de l’atmosphère. Et puis, il doit rester des bombes à neutron dans ma soute, laisse-les-moi…
-Je…bien…je le ferai…

Une fois à une bonne altitude, je regardai une dernière fois le lieu de mes cauchemars. L’épave fumante du cargo, et puis un petit point à coté : son vaisseau. L’instant d’après, un formidable éclair blanc bleuté illumina la nuit. Quinze bombes explosant simultanément. Lorsque la lumière disparut, il ne restait plus rien, rien qu’un grand cratère…A cet endroit avait péri toute ma vie, ne me restaient alors que la haine et la vengeance…







La suite, avec les rapports du dernier Dragons Sanguinaires ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grouf
Claviphage à ses heures...


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : hein? ou ça?
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Naruto...   Dim 18 Nov - 15:13

[Le temps passe, Naruto intègre la guilde des DgS. La vie au sein de la guilde est plus ou moins paisible. les DgS achètent Fraser, combattent l'invasion SM...(voir par là pour un RP de méchant^^)
Lentement, la guilde meurt, les joueurs sont de moins en moins présent. Au bout d'un moment, je me retrouve seul. C'est ce qui déclancha le RP qui suit.]



Dragons Naruto au rapport...

Mon vaisseau était cloué au sol d'une planète déserte depuis quelques mois déjà... Une fausse manip' et ce qui était un propulseur haut de gamme est devenu un gros tas de boulon inutile. En grillant ma centrale énergétique et en contrebalançant les flux dans les stabilisateurs, j'ai réussi à me crasher dans une lande de sable, entre un grand lac et une forêt. Il n'y avait apparemment pas de vie humaine sur cette planète... J'ai survécu tant bien que mal durant cette période, rationnant mes rations de survie, usant avec précaution des mes armes pour chasser... mon Faucon, quelques peu égratigné, me servit de point d'appui pour construire un abri précaire, qui se transforma bientôt en une petite hutte fonctionnelle mais confortable. Ma nouvelle vie se présentait plutôt bien: je n'avais plus rien à craindre des animaux féroces, et les réparations de mon vaisseau avançaient lentement mais sûrement, pendant mes temps libres.

Le jour où j'ai pu réactiver la radio, les nouvelles m'ont atterré... Les Dragons…avaient… disparu…
Je n’osai pas y croire… cela ne pouvait pas être possible!!! Et pourtant… d’après les informations que j’ai comprises, il y aurait eu une grosse attaque contre les Dragons ! Par qui ? et pourquoi ? je n’en sais rien… la plupart des membres ont été descendu, trop peu nombreux pour se défendre… quant au Sensei, nul ne sait ce qu’il est devenu… Est-il mort ? Capturé ? Enfui ? Bizarrement, la base n’a pas été touché, les combats se sont déroulé exclusivement dans l’espace… mais là… c’est une véritable hécatombe…
Désespéré, j’ai misé le tout pour le tout, j’ai mis les bouchées doubles, et au bout d’un laps de temps qui me parut interminable, mon vaisseau fut enfin prêt… Prêt n’est peut être pas le bon mot, il manquait pas mal de pièces, les canons étaient HS, une partie de la soute condamné par des bricolages indescriptibles… bref, ça volait, mais guère plus !
Après une sortie de l’atmosphère plus ou moins réussi, je me repérais dans l’univers, puis je mettais le cap sur Anlave… c’etait imprudent, mon système de radio avait claqué à la sortie d’une brèche, et mes scanners repéraient n’importe quoi… je n’avais aucune idée de l’état actuel de l’Univers, et encore moins de ce que j’allais pouvoir trouver sur la base DgS… je m’attendais quand même un peu à trouver la base occupé par les ennemis, et qu’ils m’accueilleraient à coups de canons…

La base fut enfin en vue, je baissais mon régime moteur… et effectivement, les canons automatiques ont commencé à tirer… puis se sont arrêtés. J’ai tenté une procédure d'arrimage…sans succès. J'étais là, aux portes du domaine Dragons, si près sans pouvoir rien faire. Tenter un autre atterissage à travers l'atmosphère sans les guides des anneaux aurait été suicidaire vu l'état de mon vaisseau.

Je suis donc reparti dépité, dégoûté, abattu… et maintenant, je suis dans le système Gateway, j’erre sans but dans cet Univers devenu si étranger… Sœur Annie m’a proposé de visiter le système Epsilon Indi… je vais tenter d’y parvenir… de toute façon, qu’ai je à perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grouf
Claviphage à ses heures...


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : hein? ou ça?
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Naruto...   Mer 21 Nov - 15:25

Dragon Naruto au rapport...

Une semaine a passé... Je me déplace doucement dans l'Univers en ayant pour but de rejoindre le systeme Epsilon Indi...
Chaque systeme que je traverse m'est un peu inconnu, alors je m'efforce des les explorer en entier avant de progresser davantage. De toute façon, j'ai tout mon temps...
De temps en temps, des patrouilles de Parias ou de Xénos m'attaquent. Ils ne savent pas... Ceux que je rencontre ne survivent habituellement pas très longtemps... Ils ne connaissent pas mes motivations. Comment pourraient-ils se douter se quoi que ce soit? En poussière, ils ne se posent plus de question, c'est déjà ça...

Et je continue ma route, lentement, inéxorablement... certaines connaissance sont parfois à porté de mon système de communication, certains se sont fortement étonné mon identification "DgS"... d'après un journal que j'ai trouvé sur une table de bar, tout les DgS ont disparu, d'où la surprise de certains indépendants... malgré tout, je préfererais rester discret.
mon vaisseau est déja anonymé, mon statut, tout... j'ai même jeté mon jeton de guilde (HRP: je l'ai jamais eu) en aurais-je besoin? seul mon identité sur les canaux de communications est encore repérable, mais tant pis, je ne renoncerais pas à mon passé!


Dernière édition par le Mer 21 Nov - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grouf
Claviphage à ses heures...


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : hein? ou ça?
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Naruto...   Mer 21 Nov - 15:33

Dragon Naruto, au rapport...

système AC+79°2888
Je me suis posé sur une base, je ne sais plus le nom, quelle importance? mon neuronet s'en souvient lui, et c'est l'essentiel...
Tandis que je me baladais, j'ai eu l'occasion de parler avec le frère Samo-Boitauto... un homme très aimable, et qui m'a gentiment proposé de venir jusqu'à la Taverne pour me restaurer! charmant, j'y penserais, si j'en ai le temps ou l'occasion. Mon errance à travers cet univers n'est pas si futile qu'il en a l'air, il me permet de nettoyer l'espace de la racaille qui l'habite! les Parias et Xenos me sont vraiment antipathiques, et je leur fait bien sentir!!! et puis, par un hasard incroyable...

récit:
Mon vaisseau filait, son moteur remis à neuf donnant à plein régime, la longue flamme s'échappant des tuyeres colorant l'espace derriere moi d'une trainée blanche. Tout allait bien, j'étais en approche d'une base et j'étais même jusqu'à me permettre de siroter une petite biere... et puis...:
"*tchhrrxrxr* *tthhcxxxhc* ici *txgcctkxx* attaque freelancer alpha *txhcrcyee*
"-entendu, on l'a en visuel, c'est parti!
le son etait saturé d'interferences, mais le peu que j'avais compris ne présageait rien de bon... Bon ok, encore des pirates... allez hop, procédure de freinage, enclenchement de l'armement... energie:OK. bouclier:OK. moteur:vitesse sur 80. moteur auxiliaire:prêt. tourelle:OK. lance-torpilles:OK ... tout était prêt pour le feu d'artifice!!!
et c'en fut un beau! 3 parias droit devant, et 2 sur le flanc gauche... mouais... "missile en approche!" rien à foutre, j'ai du bouclier! 30 secondes après, je commençais à m'occuper d'un second vaisseau, le premier à avoir tiré étant devenu un tas de métal fondu... et puis...toujours leur conversation sur mon canal audio:
"- le *txchhzrkx*, il a descendu Bark!
- t'inquietes, il va payer!
- ouais, on va lui faire sa fête!... mais... signaux inconnus en approche rapide!!!
- Hein? ho noooon... on décroche les gars!!!
- trop tard, ils sont déja sur nous!
- Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
- bon sang Mike! ... c'est pas possible, on peut rien faire!!!"

Une patrouille de Shadow semblait avoir emergé de nul part, et avait engagé le combat contre tous les vaisseaux de la zone, c'est à dire moi et les quatres parias restants. Un étrange combat en vérité: quatre contre quatre, contre un.... et bien entendu,c'est moi qu'étais tout seul... au bout du compte, je me suis retrouvé totalemment seul, à réfléchir sur ce que j'allais garder en soute ou pas... et là, ce fut le déclic... un signal sur mes scans, "une base qui n'en est pas vraiment une..." je n'osais y croire... sans le vouloir, je l'avais trouvé...

reprise du rapport:
ma quête commence, je ne sais encore trop comment agir, ne disposant que de très peu d'informations... mais j'ai un but à présent... et je n'abandonnerais pas tant que je n'aurais pas achevé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grouf
Claviphage à ses heures...


Masculin Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : hein? ou ça?
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Naruto...   Mer 21 Nov - 15:38

Dragon Naruto au rapport...


système AC+79°2888
je suis actuellement sur Innitu base, une station créé dans un astéroide géant...
Dans la journée, je me suis refait mon armement, j'ai bazardé mes canons cadences rapides, et je les ai remplacé par des canons de cadence de tir moindre, mais beaucoup plus puissant!!! théoriquement, ça ne devrais pas changer notablement ma puissance de feu, mais je préfère faire beaucoup de dégat lentement que m'acharner à faire baisser un bouclier progressivement... question de goût.
J'ai eu beaucoup de chance, dès que je suis sorti, j'ai pu tester immédiatement mes nouveaux équipements: une dizaine de parias, de SM et de vaisseaux se l'Alliance se battaient entre eux... bientôt il ne restaient que des SM... plus pour longtemps... et voilà, en même pas 10 minutes ma soute est pleine... héhéhé, c'est vraiment parfait!

De retour dans le bar d'une base, j'en ai profité pour aller voir ma boîte de reception... Un message m'attendait, de la part d'un membre du G.I.R.L. Darkside me propose de venir dans leur base afin de jeter un oeil sur leurs équipements et leurs vaisseaux... ceci gratuitement évidemment, je ne payerais que si je décide d'acheter quelque chose. Et bien, pourquoi pas? j'irais voir si il y a mieux que mon actuel Faucon, je l'espère... Mais faisons confiance au G.I.R.L., ils n'ont aucun interêts à tendre un piege au dernier DgS je pense... et au pire... hum, n'y pensons pas.
J'irais donc dans le systeme Groombridge 34, qui par chance est très proche de mon systeme actuel. Mais avant, je fini d'explorer le système AC+79°2888... ça avance doucement, je découvre de plus en plus d'éléments, et très peu de planètes me sont encore inconnues. ça avance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naruto...   Aujourd'hui à 15:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Naruto...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Costume Naruto
» Une démo pour Naruto Ultimate Ninja Storm Generations
» VEND CARTES NARUTO (ou échange contre du yugi)
» Fabriquer un bandeau style "naruto" sans le pack de costume "Street Fighter"!
» Ressources Naruto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La taverne du Poulpe. :: L'ancien forum : " La taverne du Poulpe" POTBS. Désormais en lecture seule et allégé de ses images, icones etc.. :: Récits divers et variés... :: Souvenirs de Cheradenine...et d'autres pilotes.-
Sauter vers: